Cherbourg et le Cotentin, mon nouveau « chez-moi »

Comme vous le savez peut-être (ou pas), j’ai déménagé à Cherbourg il y a un peu plus de 6 mois. J’ai suivi l’amoureux qui est originaire du coin et qui rêeeeve d’y retourner depuis… bah depuis qu’il en est parti il y a une quinzaine d’années en fait! Ces 6 derniers mois ont été assez intenses et lents et rapides et chiants aussi. Sur tous les plans. Les montagnes russes quoi!

img_4387
La plage verte et la basilique Sainte Trinité dans la brume

Dans cet article, je vais vous parler de Cherbourg (un peu) et de ma p’tite vie ici depuis le mois de Mai (beaucoup). Tout au long de l’article, vous pourrez voir des photos du centre de Cherbourg et des alentours que j’ai prise moi-même toute seule! 🙂

 

Cherbourg, c’est où? Un (tout petit) peu d’Histoire et de Géo

Haaaa la bonne blague! Tout le monde sait ou ça se situe, Cherbourg!! Oui, grâce à Catherine! Catherine Laborde à la météo. Cherbourg, c’est toujours la température notée en bleue sur la carte, surtout l’été. La preuve en photo! 😀

meteo-tf1-cherbourg
Oui, Cherbourg, c’est en bleu, là où il fait froid! Même à Brest, il fait meilleur!

Bon, j’exagère un peu quand même! Ce n’est pas toujours le cas. Et même que des fois (souvent, très souvent) Catherine, elle dit qu’il va faire tout pourri à Cherbourg et ce n’est pas vrai!

Géographie

Alors Cherbourg, comme le dit souvent Catherine, c’est dans le Cotentin. Le Cotentin c’est dans la Manche, en Basse-Normandie. Voilà!

Le Cotentin, avant de rencontrer l’amoureux, je ne connaissais pas. Et j’ai trouvé ça magnifique! C’est sauvage, c’est vert et c’est marin en même temps. C’est venteux, ça sent les vaches et la marée. C’est lumineux et brumeux. En fait, le paysage change tout le temps. Voici quelques photos. Vous noterez qu’il y a beaucoup de photos de la mer, on adoooore!

img_1837

img_2551

img_3574

Histoire

img_4466Pour être précis, la ville ne s’appelle plus Cherbourg mais Cherbourg-Octeville. Ha bah non, en fait, c’est Cherbourg en Cotentin depuis le 1 janvier 2016. Ils ont rassemblé 5 communes pour n’en faire qu’une: Cherbourg-Octeville (elle-même issue de la fusion des communes de Cherbourg et Octeville le 1er mars 2000), Équeurdreville-Hainneville (issue de la fusion des communes d’Équeurdreville et Hainneville en 1965), La Glacerie, Querqueville et Tourlaville.

L’Histoire est très très riche dans le coin notamment grâce aux plages du débarquement situées à une cinquantaine de kilomètres de Cherbourg. Si vous aimez l’Histoire de la 2nde Guerre Mondiale, c’est l’endroit idéal! Je ne vais pas détailler toutes les visites/animations/musées à voir dans le coin parce que il y en a un paquet mais avec ce site là, vous saurez tout: http://www.manchetourisme.com/

(Merci Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Cherbourg-en-Cotentin)

img_4416

La Glacerie

Donc moi j’habite à La Glacerie avec ma petite famille. La Glacerie qui fait partie de Cherbourg en Cotentin donc. Rien à voir avec la glace ou à des températures glaciaire, La Glacerie est née à l’implantation d’une manufacture de verre au XVIIIe siècle. Cette fabrique de verre fournira la galerie des glaces de Versailles entre autres. Un village de verriers s’est implanté tout autour et voilà! Malheureusement, la manufacture a été détruite en 1944 pendant les bombardements.

img_4578
Boutique des véritables parapluies de Cherbourg

La Glacerie, c’est en hauteur et ça grimpe sec! On n’est pas en Beauce… Malgré tout, elle porte bien son nom, les gens d’ici disent qu’il y a plus de vent et de brume qu’en bas à Cherbourg ou Tourlaville. Et c’est vrai!

Mais comment j’ai atterri là-bas?

img_4627
Vue du Pont Tournant

D’Orléans…

Bah voui, je ne suis pas Manchoise, ni même Normande à la base. Je suis née à Orléans en l’an de grâce 1984. J’ai passé toute ma vie là-bas, toute ma famille ou presque y habite. C’est mon fief!

Et donc, je vous mets une petite carte pour situer:

capitales
Voilà, Orléans c’est vers le milieu, dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire.

J’ai rencontré l’amoureux en 2012, il était sur Orléans depuis 2 ans et avait habité Paris pendant 7 ans avant ça. Donc, il voulait revoir sa Normandie. Quatre années ont passé et la mutation tant espérée est arrivée!!

img_4546Il a mis quatre ans à me convaincre parce qu’au début, je lui disais « La Normandie, why not mais Cherbourg, JAMAIS! » Hahahahahaha, j’ai perdu…. Pour moi, Cherbourg, c’était le bout de la France, après il n’y a rien, c’est la mer et l’Angleterre, après c’est l’Irlande et puis au fond c’est l’Islande! Et chose très importante, on ne passe pas par Cherbourg, on y va! On ne peut pas se dire  « Tiens, en allant voir Mamie Liliane à Bordeaux,  on va faire un petit détour par Cherbourg pour voir Tata Blandine! » Impossible! Si vous allez à Cherbourg, c’est que vous l’avez décidé.

Sacrée aventure pour moi! Je repartais de zéro! J’ai démissionné de mon job qui ne me passionnait guère mais j’avais noué des relations sympa avec mes compagnes de galère! (spéciale dédi à l’équipe de choc de la Résidence du Port) Je quittais mes amis et ma famille et tout un environnement qui m’était familier. Roule ma poule, on quitte tout et on vient s’installer à La Glacerie, à côté de Cherbourg, avec la Louloute (évidemment).

… A Cherbourg

img_4373
Port Chantereyne

Beaucoup de dernières fois avant le départ: dernier jour de boulot pour lui et moi, dernier jour avec Julie la nounou, pour Olivia, dernière nuit dans notre petite maison, plein de dernières fois en tant que Loirétains!

Nous sommes partis le 23 mai 2016 (1 semaine avant les grosses inondations dans le Loiret), de nuit pour que la Louloute dorme et le chat aussi. Au volant de ma voiture pleine à craquer, je suivais l’amoureux m’emporter vers la Normandie, le cœur bien lourd…

img_4646
La basilique Sainte Trinité

Et nous avons atterri en plein milieu de la nuit à… Fermanville!! La maison que nous avions trouvée à La Glacerie n’était disponible qu’au 1er juillet donc c’était parti pour 6 semaines dans un gîte.

Fermanville est un petit village proche de la mer absolument charmant! J’ai adoré. Nous étions dans une vieille maison en pierres rénovée, pas trop mal (quasi-insalubre: humidité, poussière et moisissure, bonjour...) Je ne m’attarderai pas trop sur le logement étant donné la moutarde qui me monte au nez lorsque je repense à l’être malhonnête, misogyne, cupide et borné qui nous l’a loué. En région parisienne, on l’appellerait « marchand de sommeil ». Bref, on s’est fait un peu arnaqué! WELCOOOOOME!

img_4448
La basilique Sainte Trinité

Bon, au départ, c’était sympa, je me sentais en vacances en fait. Au bout de 3 semaines, je n’en pouvais plus: j’avais le mal de mon pays, je ne pouvais plus encadrer cette vieille baraque horrible, je m’ennuyais et l’inscription à  Pôle Emploi relevait du parcours du  combattant! Je voulais mes affaires, ma maison à moi, je voulais retrouver un quotidien!

Et enfin, le 1er juillet arriva…

Ma nouvelle vie

On est passée d’une vieille maison en pierres dans un tout petit village perdu à une maison biscornue dans un lotissement gigantesque où tu partages le barbecue avec tes voisins. Les odeurs et la fumée surtout! 😀 C’était quand même vachement mieux et surtout plus sain qu’à Fermanville et cerise sur le gâteau, on a récupéré toutes nos affaires! Le Bonheur!

Les débuts compliqués…

img_4479Les débuts ont été assez difficiles pour moi malgré notre nouveau chez nous. J’étais… perdue, je n’avais plus de repère, je me sentais seule comme si je vivais parallèlement à tout le monde. Je me retrouvais comme coincée chez moi avec Olivia. Je l’aime à la folie mais je ne m’épanouis pas dans le rôle de maman au foyer! Je respecte celles qui le sont mais moi je ne peux pas. J’ai la sensation de ne pas m’accomplir et de ne plus avoir de vie personnelle.

J’imaginais aussi, qu’il serait plus facile pour moi de trouver du travail. Je suis infirmière donc je me dit « bah, ça devrait aller hein, j’vais pas peiner pour bosser » Et bah que nenni! La Manche a très peu de turn-over dans le domaine de la santé donc pas de poste! J’ai envoyé 38 courriers (hôpital, EHPAD,SSIAD), je n’ai eu qu’une réponse positive… pour un mi-temps! Sinon, tout plein de lettres de refus parce que pas de poste vacant! Pôle Emploi me l’a confirmé, un tas d’infirmières et d’aide-soignantes dans leurs fichiers. Bien, bien, bien… Le tout mélangé, bah j’avais le blues! Et plus j’avais le blues, moins je voyais le positif dans ma situation.

La mer

Pas de travail, le blues mais je me rends bien compte que j’ai une chance folle de vivre dans le Cotentin et surtout au bord de la mer. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la mer. J’avais un peu tout enfoui au fond de moi étant donné que je vivais en plein milieu de la France! Mon rêve serait même d’avoir une maison d’où je peux voir la mer de mon salon.

img_2324

Cet été, on avait le plaisir d’aller à la plage plusieurs fois par semaine et pas que le week-end. Et quelle joie de retrouver les plaisirs de la baignade en mer. Les premières semaines, j’étais frileuse! « Brrrr, la Manche c’est trop froid, je n’y mets pas le doigt de pied! » Et puis je me suis lancée parce que, quand même, c’est dommage de ne pas en profiter. Whhaaaouuuu, j’ai adoré. La sensation de légèreté dans l’eau, le goût du sel, l’eau quasi-limpide, j’avais 8 ans à nouveau. Et ma Louloute kiffe 10 000 fois plus que moi! Elle ne s’en lasse pas. Je ne vous raconte pas les crises de larmes lorsqu’il fallait la sortir de l’eau! 🙂

img_3790

Et la mer en hiver, c’est splendide! J’aime regarder les vagues qui claquent contre les digues, s’élevant à plusieurs mètres de hauteur. Sentir les embruns sur mon visage quand le vent souffle fort. On se sent tout petit face à cette puissance et en même temps c’est ultra-vivifiant!

img_4056

Mes occupations

img_4654Et puis, il y a eu comme un déclic. Début septembre, Olivia est rentrée à la crèche et à partir de ce moment, j’ai à nouveau eu du temps pour moi, seule! (Libéréééée, Délivrééééée…) et quelques semaines auparavant j’ai découvert un outil qui m’a aidé à m’organiser, à sortir du canapé et arrêter la procrastination! Le Bullet Journal ou BuJo pour les intimes. C’est un agenda que je crée au jour le jour, j’y mets tout ce que j’ai à faire, tout ce que je veux faire, les rendez-vous, les invitations, ma liste de course et tout ce que j’ai envie d’y inscrire en fait! Je ne me lance pas dans des explications ici car ce n’est pas le sujet mais si ça vous intéresse, je vous mets en lien la vidéo du créateur du BuJo (en anglais) et le lien vers un article en français d’une Bujoteuse (c’est comme ça qu’on appelle les utilisateurs du BuJo) qui explique la marche à suivre et les grands principes. En tout cas, je n’ai jamais été aussi efficace! Pas d’oubli de RDV, de papiers plus ou moins importants qui traînent, d’idées brillantes à la trappe… Une révolution, j’vous dis!

img_4563

J’ai également créé ce blog. Le monde du blogging m’était inconnu, je lisais quelques blogs, c’est tout. Même si créer son site internet est plus facile qu’il y a quelques années, ça demande beaucoup de temps. Mais j’aime chercher des idées d’article, prendre des photos pour illustrer mes articles et surtout écrire. Je ne pensais pas y prendre autant de plaisir! Je suis ravie et j’espère avoir de nombreux lecteurs.

Les projets

Je partage cette grande nouvelle avec vous en exclusivité mondiale (ou presque): j’ai trouvé un job! Yeeaaaah. Je commence début janvier. Je suis super excitée de commencer un nouveau travail, comme une gamine le jour de la rentrée. C’est un poste qui me correspond et qui correspond à mes choix de vie. Finalement, les 6 mois d’attente, c’était pour ce poste là! 🙂

img_4559
Petite rue commerçante

Donc de nombreux projets se profilent à l’horizon pour 2017 dont l’achat d’une maison. On a hâte d’être dans notre chez nous. Pour le moment, on regarde les maisons et on rêve…

Et si je devais revenir à Orléans…

Si je devais revenir… je ne reviendrai pas. Je me sens bien ici, j’ai pris mes repères, j’ai ma famille, un travail et un cadre de vie que peu de gens ont. Vivre au bord de la mer était pour moi un rêve et la vie a rendu tout ça bien réel.

Je rentre sur Orléans régulièrement et ma famille vient me voir également. Je profite des moments passés avec elle plus intensément qu’avant car je sais qu’ils sont plus rares.

Alors si vous aussi vous devez aller dans un endroit qui ne vous emballe pas ou si vous y êtes déjà et que c’est la loose, dites vous bien que tout dépend de votre état d’esprit. Partez à la découverte de votre environnement, des gens qui vous entourent, faites de nouvelles expériences et voyez le verre à moitié plein! Ouvrez grand les bras à cette nouvelle vie, peu importe le cadre, quelque chose de bien en sortira, je vous le garantis.

img_4654
Napoléon et la Trinité

Et toi, oui toi là, qui ne sait pas où partir en vacances l’été prochain, viens donc dans le Cotentin, tu ne seras pas déçu! Il y a bien moins de monde sur les plages que dans le sud, l’eau de mer est plus claire que sur la côte Atlantique, on se cultive avec l’histoire des environs, on peut faire des ballades avec des vues à couper le souffle et il y a des dizaines et des dizaines de bars! Faut venir voir.

Voili, voilou le petit aperçu de ma life chez les Manchois!

Et vous, avez-vous déjà été dans cette situation? Racontez-nous comment ça s’est passé dans les commentaires juste en dessous.

Boujou! A bitôt! *

img_4363

*Au revoir, à bientôt

Publicités

94 réflexions au sujet de « Cherbourg et le Cotentin, mon nouveau « chez-moi » »

  1. Pas facile pour nous (enfin moi) de vous dire au revoir ce 22 mai et de savoir que je pourrais plus voir aussi souvent ma petite nièce mais bon je suis heureuse de vous savoir heureux 🙂
    Je te prends au mot et cet été ce sera le
    Cotentin !!!
    Gros bisous à vous 3 et vivement Noël 🎄

    J'aime

    1. Moi aussi je suis orléanaise … Arrivée en terre inconnue pour 6 mois maxi me disais je …. Et le charme a agit et Cherbourg m’a adopté … Voici 25 ans ! J’y ai connu mon mari et donné naissance à mes 3 enfants avec un boulot qui m’a donné beaucoup de satisfaction. La vie est trop belle ici !

      J'aime

    2. Oui Cherbourg 50100 c est une très jolie ville que j ai connue dans les années 1970 😊 et j ai vécue quelques années à Tourlaville et à Cherbourg Octeville dans les maisons que faisait partie de la Hague. À côté du Château d eau de Octeville.
      C est vraiment très Toute la côte .à cette époque là c était vraiment le paradis. Depuis je ne suis pas retourne . Cherbourg aujourd’hui ça doit être bien chargé. Ça sera toujours ma ville préfèree

      J'aime

  2. Bonjour, joli blog, belles photos et texte bien écrit. Bel article pour la promotion de notre région. Merci pour elle (elle en a bien besoin).
    Avec un peu de retard…..bienvenue tche nous (sourire).
    Bien cordialement
    Dom50130

    PS, peut on diffuser sur Facebook? (c’est peut être déjà fait)

    J'aime

  3. j’ai tout lu, j’ai apprécié, c’est bien écrit et sans fautes , enfin quelqu’un qui est lisible…. je suis née a Cherbourg en 1946, comptez…. je l’ai quitté toute petite, après la guerre les soldats ont laissé des traces, dont je fais partie..et j’ai fait mon adolescence en pensionnats a travers toute la France,. je ne suis retournée que 2 fois a Cherbourg, et je suis contente de découvrir cette ville par votre blog!! merci !

    J'aime

  4. Juste pour vous préciser que les photos de l’église ne sont pas celles de l’église du vœu mais de la basilique sainte trinité. L’église du vœu se trouve rue notre dame du vœu.
    Heureuse que vous ayez adopté notre joli Corentin.

    J'aime

  5. Super commentaire, c’est vrai que ici la vie est belle, les eaux de baignade très claire et pas aussi froide que ça, (on s’est baignés le 1er novembre) Moi je suis né ici dans le Cotentin, alors je ne peux pas dire si c’est vrai mais il parait qu’a Cherbourg on pleure 2 fois, 1 fois quand on arrive mais surtout quand on en repart.
    Cordialement

    J'aime

  6. Un avis que je partage! Les gens du Nord (saint lo hahaha) et les autres critiquent sans arrêt Cherbourg… ils connaissent que la ville! (Pas de bol j’en ai un à la maison 😂) C’est comme si tu partais en vacances et que tu restais à l’hôtel sans visiter les alentours… alors que cherbourg et alentours n’ont rien à envier au Sud (euh si un peu plus de chaleur quand même ) les paysages sont magiques . Pour moi il règne un air de vacance permanent rien qu en y mettant un orteil.

    J'aime

  7. Bonsoir! Je suis aussi infirmière dans l’Est et je viens tous les 2-3 mois dans le Cotentin chez la maman de mon compagnon. Nous avons le projet de venir définitivement dans 3 ans lorsque je serai en retraite. J’ai moi aussi un chat.J’aimerai habiter dans le Val de Sauté.Merci pour votre témoignage qui met mon rêve dans le domaine du possible.

    J'aime

  8. Coucou Vaness,
    Je suis ultra méga contente d’apprendre que tu as trouvé du boulot 👏 !! C’est le boulot sont tu nous avais parlé ?
    Le sujet de cet article me parle tout particulièrement. Tu es bien placé pour savoir que j’ai moi aussi été amené à quitter mon chez moi natal il y a plusieurs années. Et c’est difficile, c’est une vrai épreuve à vivre car le plus souvent on part le cœur lourd et c’est bien là tout le problème.
    Pour ma part, j’ai passé des mois à faire la listes de tout ce qui était différent entre Orléans et Toulouse et non seulement la liste était très très longue mais en plus évidement la version toulousaine de chacun des items de la liste était forcément mieux. Et durant tout ces longs mois, j’ai été malheureuse. Et puis un jour un déclic s’est produit, je ne saurai l’expliquer mais il s’est produit et à partir de ce moment précis, Toulouse n’était plus mon chez moi. Toulouse est devenu mon chez moi de cœur et d’origine (Toulousaine un jour, toulousaine toujours et surtout méchamment fière de l’être) et Orléans mon chez moi tout court. Et à partir de ce moment j’ai retrouvé l’envie de profiter de la vie et surtout de l’ensemble des choses positives que m’offrait ma nouvelle ville !! La suite tu la connaîs, j’y ai rencontré des supers ami(e)s dont toi, puis mon chéri et j’ai eut une super belle vie pendant les 2-3 ans qui ont suivis. Et finalement le jour où j’ai du quitter Orleans j’avais de nouveau le cœur très très lourd mais j’avais compris mon erreur. J’etait seule responsable de ces longs mois ou j’ai été malheureuse à Orleans.
    Alors juste un conseil à tous ceux qui liront ceci et qui seront sur le point de quitter leur ville d’origine : rassurez vous, vous ne perdrez jamais le lien avec votre ville d’origine, votre nouvelle ville ne la remplacera jamais dans votre cœur, néanmoins ne jugez pas votre nouvelle ville trop vite, laissez lui le temps de vous montrez tout le positif qu’elle peut vous apportez et au bout d’un moment vous vous y sentirez chez vous et vous apprécierez d’autant plus votre ville d’origine car vous profiterez plus des moments que vous y passerez.

    Bonnes fêtes de fin d’années a vous 3. Bisous

    PS : visiblement le mois de Novembre 2016 nous aura bien réussi à toi et moi 😉 !!

    J'aime

  9. Super quel dépaysement, tu m as fait beaucoup rire et les photos incroyables,moi je suis amoureuse de la Bretagne mais les paysages de la Normandie sont tout aussi magnifiques, j espère un jour venir vous voir à Cherbourg ( tu en parles si bien et avec 💝)
    Gros bisous à tous

    J'aime

  10. J’ai adoré ce texte, je m’y suis retrouvé un peu, beaucoup meme… je me revois 7 ans en arrière rejoindre mon amoureux… Un peu frileuse à l’idée de le rejoindre, ce n’est aujourd’hui qu’un lointain souvenir… comme vous dites en voyant le verre à moitié plein, plein de bonheur s’offre à nous… bonne continuation… au plaisir de vous lire.. 🙂

    J'aime

  11. Si ca ce n’est pas de la coïncidence !
    Orléanaise de naissance, 15 ans à Paris … et départ pour Cherbourg dans qq semaines pour un nouveau boulot !!!
    J’ai hâte et ton post confirme que ce n’est pas un mauvais choix !
    Merci!
    Je viendrai le relire si j’ai un peu le mal du pays !!!

    J'aime

  12. Bonsoir ! Bravo pour votre blog… Beaucoup de vos mots ont résonné étrangement à mes oreilles (si l’on peut dire) ! En effet, je suis arrivée en 1992, à peu près dans le même état d’esprit que vous. J’ai moi aussi dû attendre quelques semaines pour entrer enfin dans ma maison, je n’étais pas dans une vieille maison en pierre à Fermanville, mais dans un mobile-home au milieu des nuages de Beaumont-Hague. A 7 puis 5 personnes dans un 25 m², pendant un été « pourri », j’ai cru devenir folle.
    J’ai également galéré pour trouver un travail et moi non plus je ne suis pas faite pour être femme au foyer.
    Autre point commun entre nous : je suis infirmière 🙂

    J'aime

  13. Bonsoir, j’ai beaucoup aimé votre article, avec de très belles photos, pour venir redorer le blason de notre région… Bonne continuation dans notre Cotentin…
    A tantôt*
    * à tout à l’heure, à demain ou tout simplement à plus tard…

    J'aime

  14. Bonjour bel article, je suis maintenant parisienne, mais tout comme votre ami je rêve de revenir à Cherbourg un jour, ma ville où j’ai passé toute mon enfance. Mais je reviens très souvent, mes parents y habitent toujours. Et comme vous dites, les paysages sont à couper le souffle !

    J'aime

  15. Nous aussi sommes a CHERBOURG depuis 1 an nous avons vendu notre maison en PICARDIE trop lourd a entretenir comme il fallait se fixer nous avons choisi la région que nous avions découvert grace a notre fils qui était en poste (Marine Nationale) ici 2 ans un de mes petit fils y est né nous ne regrettons pas nous sommes en appartement en location au centre ville nous avons repris un chien ce qui nous permet du contact avec les gens lors de nos promenades et le temps passe vite car ici sa bouge tout le temps

    J'aime

  16. Whaou Vanessa.. (C’est Vanessa?)… Super billet et superbes photos, je pense qu’on sera plus d’un à nous retrouver dans ces mots. Je trouve vraiment ton approche intéressante, la manière dont c’était dur pour toi d’arriver au bout du bout , le mal du pays, la solitude et puis ton intégration enfin, le bonheur d’avoir la mer à portée de mains, ton épanouissement et surtout… l’envie de rester, de ne pas rentrer chez toi… Merci. Cela fait du bien de lire autant de choses positives sur Cherbourg, un coin tellement chouette et si méconnu et dénigré…. A bientôt ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  17. Salut Vaness. Aurélie m’a dit que tu faisais un blog super donc en grand curieux je suis allé voir… Franchement un grand bravo tes articles sont très bien rédigés et intéressants à lire ! Si ça ne marche pas dans ton nouveau boulot je crois que tu n’auras pas de mal à te recycler dans l’écriture !
    Si un jour la notoriété de ton blog t’incite à te créer un vrai site en .com (en utilisant wordpress malgré tout) , n’hésite pas à faire appel à moi je t aiderai avec grand plaisir. J’ai un peu galeré avec mon blog sitescashback.com au début mais je commence à maîtriser un peu mieux. Bises Cédric

    J'aime

    1. Merci!! Ça me fait plaisir que tu mettes un petit mot ici! Effectivement même en WordPress.com j’ai galéré, comme on dit c’est un métier! Je pense à passer en .com mais j’attend quelques mois avant de me lancer. Je te contacterai à ce moment là parce que je pense que j’aurai besoin d’aide! 😂En espérant vous voir tous les 4 dans le Cotentin bientôt! Bisous

      J'aime

  18. bienvenue t’che nous. Désolée que vous ayez eu ces petits soucis à Fermanville parce qu’ici c’est le paradis. Cela fait deux ans que nous y habitons et vraiment on a hâte de rentrer du boulot pour se croire en vacances toute l’année.
    ce qui est bien dans le cotentin c’est que tu vas à l’est ou tu vas à l’ouest et tu n’as pas du tout le même paysage ni les mêmes gens (oui c’est sur on habite pas des deux côtés mais tu m’avais comprise).
    je vous souhaite de bien vous adapter chez nous et te remercie pour cette belle publicité de notre pays.

    J'aime

  19. Je suis la maman qui habite Orléans et qui est déjà venue 2 fois à Cherbourg : une fois l’été dernier où nous avons pu aller à la mer. Il y a vraiment de belles criques et de beaux endroits. Une fois il y a une semaine où j’ai profité de toute la petite famille. Cette immersion dans cette nouvelle région t’a réussie Vanessa. Car grâce à ce déménagement tu t’es lancée dans l’agenda et surtout le blog avec un don certain pour l’écriture sur le ton de l’humour. Quel style. Et te voilà célèbre en plus car on parle déjà de toi et les gens aiment. Tu as adopté le Cotentin et l’inverse est aussi vrai. Et beaucoup de personnes ont fait comme toi et ne l’ont jamais regretté d’après tous les commentaires que j’ai lus. Je suis fière. Vraiment. Gros bisous à tous les 3.

    J'aime

  20. Bonjour,
    nous sommes arrivés de Tours en août 2015, dans le même contexte!
    pour moi mutation pro et mon conjoint a suivie… et il n’a trouvé du boulo 9 mois plus tard.
    du coup nous avons franchi l’étape de l’achat cette été le bonheur…

    J'aime

  21. Bonjour, j’ai adoré cette longue lecture, passionnante, foisonnante et qui met si bien en valeur ma ville d’origine; moi j’ai fait le chemin inverse pour suivre mon mari originaire d’Orléans (enfin une petite ville pas loin!) et on s’est retrouvés à Tours; bref j’ai quitté à regret ma Normandie, ma ville de Cherbourg (j’ai habité 12 ans à La Glacerie avant de partir pour une autre ville toute proche), ma famille et mes amis il y a 20 ans et mes enfants sont…tourangeaux! alors votre article, c’est du bonheur et de la nostalgie; je transmets le lien de votre Blog à ma soeurette et mes parents toujours là-bas, loin dans notre Cotentin) je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre nouvelle vie et ville et de joyeuses fêtes de fin d’année.

    J'aime

  22. Bonjour
    J’ai été dans la même situation que toi
    Il y a 16 ans !!
    Que de souvenirs !!
    Nés en région parisienne ( 93 )
    Et vivant une vie à se croiser avec mon mari nous avons décidé de partir pour vivre une vie de couple correcte et avoir une famille
    Pas facile de se retrouver dans un endroit où l’on ne connais personne et se faire accepter en tant que parisienne qui prend le boulot des normands (réflexions très sympathique de collègues de travail)
    Mais aujourd’hui après avoir eu mon fils acheté notre maison et s’être fait de vrais amis jamais je ne repartirai d’ici
    Mon coeur est attaché à cette terre et cette mer
    Bienvenue chez nous en Normandie !!!!

    J'aime

  23. bonjour, j’ai beaucoup aimé votre texte et les photos très positives et réaliste je suis arrivée a Cherbourg il y a maintenant 19 ans dans des conditions particulières et je ne regrette pas j’adore cette région et je n’habiterai nul part ailleurs j’ai adopté la région et elle m’a adopté je suis native du Havre que j’ai en horreur et petit fait qui nous rapproche un peu (il me semble) j’ai habité un peu plus de 8 ans à Pithiviers près de chez vous et ma première fille y est née en 84. Belle vie à vous dans cette belle région et à votre petite famille.

    J'aime

    1. bonjour Carole, ma fille est née à Pithiviers en 1982 . comme quoi le monde est petit on bouge tous beaucoup au fond , et nous sommes tous a cherbourg ou les environs .

      J'aime

  24. Bonjour, je me reconnais un peu dans ce parcours, je suis une jeune femme qui a accepté un jour de se marier avec un marin et qui aujourd’hui me fait vivre à Flottemanville hague ! Pas tres loin de cherbourg.
    Je suis née à saint brieuc en bretagne pour ma part! Et nous vivions à Brest jusqu’au 1er août! Je suis reconnu un peu dans ces débuts d’adaptation un peu difficile…. Ce n’est pas le temps qui nous a perturbé après vécu 3 ans à Brest ! Mais le fait de se retrouver dans une petite ville de campagne en maison avec jardin et tranquillité nous a changé la vie! Nous étions heureux de quitter un appartement en centre ville et tout ses désagrément! Bon une fois l’hiver en place j’avoue que c’est un peu plus déprimant. .. mais heureusement les fêtes de Noël arrivent et moi ça me met en joie!!! Bref, tout ça pour dire que je te comprends et que le plus dur je trouve est de se reconstruire une vie sociale..! Pour ma part c’est plus compliqué en habitant en maison! Alors je fais pleins de choses avec ma petite de 21 mois comme ça on sort et on fait des rencontres! Parce que je suis assistante maternelle donc je travaille chez moi, je peux t’assurer que je ne me sens pas libérée, délivrée (mème si j’écoute souvent la chanson) si je ne sors pas un minimum!!! En tout cas j’ai été ravie de tomber sur ton blog! C’est la page Facebook du tourisme en Cotentin qui l’a partagé, voilà!
    A bientôt !

    J'aime

    1. Merci pour ton message! L’hiver est là mais les gens sont chaleureux donc ça compense! 😊 C’est vrai que se reconstruire une vie sociale dans un nouvel endroit c’est compliqué! Pour le moment, c’est un peu au point mort mais j’espère améliorer ça en retravaillant à partir de janvier! Bonne fête à vous et votre famille. 😊

      J'aime

  25. Sympa cette chronique d’un atterrissage réussi sur nos terres cotentinoises septentrionales (on est tout de même à la latitude de Fécamp) joliment illustrée. Comme chacun le sait (ou devrait le savoir) le Nord Cotentin ne manque pas de charme…

    J'aime

  26. Merci pour ce que vous avez écrit sur notre petit coin de France : c’est touchant, émouvant. J’ai pour ma part quitté Cherbourg pendant 21 ans (pour Lille, Paris puis Perpignan), avec toujours le rêve d’y revenir un jour, avec ma famille. C’est chose faite depuis 6 ans maintenant et je suis conscient chaque jour de la chance que nous avons de pouvoir vivie ici, de pouvoir y voir grandir mes enfants… Un grand « bienvenue » à vous et à votre famille !

    J'aime

  27. bonjour,merci pour cet article très sympa,Cherbourgeoise moi même,nous sommes parti en 99 pour la Haute normandie,si,si il y à bien une différence entre haut et bas normand 😉 ,je vous admire pour votre adaptation,jamais nous nous sommes fait à cette nouvelle vie,loin de nos proches et de nos amis,la mer nous manque terriblement,nous revenons à chaque vacance prendre une bonne dose d’air iodé!

    J'aime

  28. Bonjour c’est avec curiosité et impatience que je qui venue lire votre blog ! Car je me retrouve bientôt dans la même situation que vous ! Mon conjoint vient d’être muté à Cherbourg (nous allons vivre aussi à la glacerie) et j’attends pour ma part ma mutation qui devrait arriver bientôt ! Je suis originaire du sud ouest de la France alors imaginez le changement (les températures de l’été sont ce qui me fait le plus peur finalement..lol) mais c’est surtout la distance avec la famille qui sera le plus dur à gérer. Pour le reste, je ne doute pas que nous serons heureux là-haut (tout là-haut !) et vous lire me confirme que la vie paraît effectivement bien agréable et surtout me rassure alors merci pour cette initiative qui me motive encore plus à venir découvrir cette région et y vivre !

    J'aime

    1. Quelle coïncidence! C’est fou le nombre de personne qui sont dans la même situation. On s’habitue à tout, on s’adapte à tout, tout dépend de l’état d’esprit dans lequel on est. Merci pour votre commentaire et bonne installation à vous. 😊

      J'aime

  29. Bonjour à vous

    je ne suis pas d’ici non plus, j’ai roulé ma bosse de la région parisienne à la beauce pas loin d’Orléans, la bretagne et au final cherbourg il y as 26 ans, je en connaissais pas non plus, j’y vie bie, et aujourd’hui repartir non !! c’est mignon, tranquille et beau

    Vous avez un beau blog, bine écris et avec humour, de magnifiques photos, les photos de la mer, son belles, Elles seraient bien encarte postale pour mes filleuls du Burkina Faso, ils ne connaissent pas la mer

    Bon séjour avec votre mari et votre petite louloutte Olivia . Anne ( 61 3/4 exactement ) ^_^

    J'aime

  30. Merci et merci pour ce blog hyper sympathique ! Cherbourg et le Cotentin (surtout Goury <3) restera à jamais la région de mon coeur, c'est compliqué hélas pour m'y installer malgré une envie qui m'a longtemps taraudée (et peut-être même me perturbe encore …), J'espère y retourner très bientôt pour un petit séjour. Vive le Cotentin (et la Normandie) !!! Bonne continuation. Bien cordialement. SD

    J'aime

  31. Bonjour,
    Joli coup de plume et bien de gentilles choses sur notre région. Nous sommes presque voisins (Tollevast), et en vous lisant je retrouve les sensations que j’ai eues en revenant à Cherbourg après quelques années parisiennes. Alors bi l’boujou !

    J'aime

  32. Bonjour,
    Hier soir mon mari m’a appris qu’il était pressenti pour prendre un poste à Cherbourg… J’ai passé la nuit sur le canapé et ce matin, j’ai le cœur gros et les yeux pleins de larmes.
    Je dois vous dire que tomber sur votre blog m’apporte une certaine lueur dans le cœur.
    Cherbourg ! Non pas ça ! Comment vais-je trouver un job en marketing, à 47 ans ! Je suis finie… Comment mes ados vont vivre cet épisode… Quitter leurs amis, leur équilibre. Je tente à maximum de voir les aspects positifs, mais pour le moment j’encaisse. Quitter ma maison, mon cercle de copains, mais surtout comment faire pour retrouver un emploi à Cherbourg ?
    Merci pour votre blog…
    Bise Cristina

    J'aime

    1. Comme je vous comprends!!! Si jamais votre mari est muté sur Cherbourg, les débuts seront compliqués et c’est normal! Mais ensuite, je vous promets que ça vaut le coup. Il faut essayer de voir le verre à moitié plein, il y a du positif dans toute situation. Pour le travail, c’est vrai que c’est compliqué dans la région mais je suis la preuve vivante que c’est possible! Et pour les enfants, passée la rancoeur du début il verront vite les côtés positifs. Bon courage à vous.

      J'aime

      1. Merci pour votre soutien.
        Les heures passant je vois les choses de manière moins sombre, à imaginer même proposer à mon mari, un week-end à Cherbourg histoire de se projeter.
        Je partage votre manière de voir le bon en chaque situation. Je réussirai à trouver les ressources pour transformer cette situation, à priori compliquée, en quelque chose de positif. Je vais laisser décanter… Les réponses viendront avec évidence. Je vous ferai savoir, via votre sympathique blog, si ma vie me mène vers cette belle ville de Cherbourg-Octeville.
        Merci
        Cristina

        J'aime

  33. Bonjour,
    Deux mois se sont écoulés et le projet « Parapluies de Cherbourg » prend forme. Nous venons bien habiter à Cherbourg dès l’été prochain ! Décision difficile à prendre, pas trop à cause de Cherbourg en soi, mais surtout parce qu’on est bien chez nous et que l’on s’éloigne des amis, d’un quotidien qui nous plait, mais on sera bien aussi dans la Manche… On prévoit 5 jours en avril sur la région et notre planning de rendez vous pour des visites de maison se remplit ! Merci pour vos belles photos, pour votre témoignage… Elles ont été une bouée de secours au moment de la nouvelle ! A présent Cap vers la Manche ! Cristina

    J'aime

    1. Voilà 26 ans que je suis ici a cherbourg ou les environs, c’est tranquille, jolie, la côte c’est la petite Irlande, on vie ici , vous allez vous y plaire, même si les début sont toujours plus difficile, comme un arbre qui doit se refaire des racines . Bienvenue de toute façon sur la presqu’île ^_^

      J'aime

      1. C’est bon à lire ! Qui sait au détour d’une rue, d’une plage…. Bientôt!? Il ne manque plus qu’à trouver le petit chez soi et… Un job sympa ! Cristina

        J'aime

  34. bonjour comme christina 9 chances sur 10 que le poste a la hague (mutation) soit accépter.Je suis monté en aout,decembre et février 2017.La dernière fois avec ma femme et mes 2 filles.Etant du vaucluse j’ai accroché de suite surtout le paysage et avec les gens trés gentil.Ma grande 17 ans est celle qui ne veut pas déménager alors c’est dur car j aime cette région en attendant la réponse pour ce nouveaux poste j’espére qu’elle changeras d’avis .biz a vous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s