J’aime pas les chats mais…

HO-MON-DIEU! Qui est cette personne bizarre qui n’apprécie pas les chats?? Qui est cette personne qui n’a  pas de cœur?? Qui est cette personne insensible qui doit manger de la viande crue, à tous les repas, à même l’animal!?

Oui, c’est moi, Vanessa, je n’aime pas les chats et je l’assume!

img_4832

Dans cet article, on va parler de nos amis à poils qui ne se prennent pas pour de la m…: les chats. Et de ma vie quotidienne avec une de leur congénère: j’ai nommé, la vieille carne, Kinette! (rien à voir avec la Xbox)

Mais Pourquoi???? Oui, pourquoi tant de haine??

img_4914

Attention, je ne hais pas les chats, juste je ne les aime pas, ce n’est pas pareil. Je ne deviens pas hystérique quand j’en vois un, juste, ils me rendent un peu… électrique. Oui, c’est ça, électrique et méfiante. Je n’ai pas confiance. Tu commences à en caresser un et PAF d’un seul coup, tu te prends un coup de griffes, comme ça, gratos. J’ai toujours l’impression qu’ils t’observent du coin de l’œil et qu’ils peuvent même te jeter un sort.

img_4911Je ne sais pas si je peux vraiment expliquer ça, voyez-vous. Je n’ai jamais eu de chat quand j’étais enfant, seulement un chien mais j’étais déjà ado. En fait, je n’avais pas vraiment de chat dans mon entourage proche donc j’imagine qu’ils m’indifféraient. Il y avait bien Minette qui appartenait à mes grand-parents. C’était une chatte gentille et câline mais indépendante. Je ne me souviens pas lui avoir fait des papouilles pendant des heures ou devenir folle de joie à chaque fois que je la voyais. Les chiens par contre, j’en ai eu peur pendant longtemps. Maintenant, ça va, j’aime beaucoup (surtout chez les autres hein!)

Donc, ma première vraie relation avec un chat a eu lieu lorsque j’ai rencontré mon amoureux et que je passais du temps chez lui.

La cohabitation avec l’animal ou comment, quand j’ai pris l’homme, j’ai pris le chat

La rencontre à Orléans

J’ai rencontré mon amoureux voilà plus de 4 ans, au début de l’été 2012. Il habitait un appartement au 15ème étage d’un immeuble près du centre d’Orléans. Bien situé, vue magnifique, bien agencé, un peu vieillot cependant et un ascenseur minuscule, terrifiant et dégoutant. Dans ce grand appartement, vivait donc mon amoureux et sa chatte. Lorsque je l’ai vu pour la première fois, comme tout le monde, je l’ai trouvé splendide: grise, fine et des yeux vert clair hypnotiques. J’ai, malgré tout, tenu mes distances sans trop savoir pourquoi et j’ai bien fait.

img_4957

Cette pauvre chatte passait beaucoup de temps seule dans sa tour de 15 étages et n’a jamais vu un brin d’herbe. Mon amoureux était très souvent absent pour le boulot la journée et pour… visiter Orléans le soir et la nuit. 😉 Et étant donné l’état de l’ascenseur, chéri-chéri ne recevait pas grand monde… Elle n’avait donc pas vraiment l’habitude de voir des étrangers. Les circonstances de son arrivée dans la vie de mon chéri sont un peu floues mais je crois qu’il a eu peur pour sa vie. Celle de la chatte, pas sa vie à lui hein! Quoi que… Bref, il n’a pas vraiment eu le choix, si j’ai bien compris et comme il déteste l’idée qu’un animal souffre, bah il l’a prise.

img_4837

Donc, quand j’ai commencé à passer plus de temps dans cet appartement, il y a eu lutte de territoire… Principalement dans le salon et dans le lit! Oui, oui, dans le lit! Grrr, la g…! Je recevais régulièrement de méchants coups de griffe la nuit lorsque j’avais le malheur de m’étaler un peu trop. Elle me crachait dessus pour un oui, pour un non. Elle m’a coupé plusieurs bretelles de débardeur et a fait pipi dans me bottes! Possessive, la vieille bique! Le nombre de fois où je l’ai poursuivi avec un chausson dans l’appartement parce qu’elle me griffait les pieds quand je passais à côté d’elle, comme ça, l’air de rien…

img_4902Pas de panique, je ne lui aurai jamais fait de mal, je suis contre la violence envers les animaux (comme tout le monde, vous allez dire!) et je ne supporte pas qu’on leur fasse du mal même si c’est une chatte méchante, sauvage et stupide! Et je ne vous parle pas du papier peint labouré et des cacas dans le milieu de la cuisine le matin au réveil… (ça, c’était un peu la faute de mon chéri quand même!)

Il a fallu près d’un an pour qu’elle me tolère. J’ai quand même bien amélioré son quotidien, à cette vieille carne parce que j’avais pitié d’elle. C’est vrai quoi! On pouvait faire beaucoup plus pour améliorer sa petite vie de chat détestable! 🙂 Déjà, mon chéri passait plus de temps à son appart’ puisqu’on y était tous les 2 donc elle était moins seule. Ensuite, on lui a acheté un petit coussin gris et fuchsia tout doux et tout moelleux pour qu’elle puisse se poser et des petits jouets: elle a kiffé!

Vous comprendrez bien que n’appréciant pas spécialement les chats à la base, elle ne m’a pas aidé à apprécier la compagnie féline! Mais les choses se sont encore améliorées lorsque mon chéri et moi avons emménagé ensemble.

Le quotidien

img_4854

Nous voilà donc dans notre premier appartement. Un 3 pièces tout neuf au RDC d’une grande maison, avec un petit jardinet à l’écart de la route, un peu à la campagne et en même temps dans une grande ville. Je me suis dit « bon, on doit recommencer sur des bases saines avec Kinette! » Donc, je lui ai racheté un bac à litière plus grand, une jolie gamelle rose et un arbre à chat. Et ça lui a changé la life! Faut savoir que dans l’appartement du 15ème, elle avait un vieux bac à litière ébréché et décoloré qui sentait toujours le pipi de chat, un bol en pirex entartré pour boire et un autre pour manger (même pas assortis!) et la tapisserie du couloir ainsi que le canapé pour faire ses griffes.

img_4974

Elle a adoré, surtout l’arbre à chat. Elle squattait dessus et surtout elle faisait ses griffes dessus parce que notre proprio a l’époque n’aurait pas été très compréhensif de retrouver ses murs labourés de coup de griffe rageur. J’entends encore le bruit (cric, crac, cric, crac) de ses griffes sur le tronc de l’arbre qu’elle tailladait consciencieusement avant de se lover sur la plus haute plate-forme.

La vie a suivi son cours tranquillement dans cet appartement puis dans une petite maison. Cette nouvelle maison était située dans une petite ville et pour le coup, Kinette est devenue un vrai chat d’extérieur pendant les 2 ans où nous y avons vécu.  Je faisais maintenant partie de sa vie au même titre que son maître. Enfin presque, je ne suis quand même que la numéro 2. Elle est devenue beaucoup plus cool, moins peureuse, plus sociable. Pas de mur lacéré, beaucoup moins de caca par terre (sauf quand la litière est sale…), moins d’agressivité. Il y a toujours des choses que même son maître ne peut pas faire comme la prendre dans les bras. Imaginez un miaulement guttural puis son poil qui se hérisse, elle se débat et en sautant pour rejoindre le sol, finit par laisser de belles griffures sur les avant-bras de mon homme. L’amour de chat… et le maître qui insiste lourdement! Il essaie parfois de faire comme si Kinette était un bon gros matou tranquille et câlin. Impossible! 😉

La vie était douce pour Kinette et tout aurait été parfait pour elle mais je suis tombée enceinte. Nous allions accueillir notre petite princesse et appréhendions les réactions de Kinette la sauvage!

L’arrivée de la Louloute

img_4966

Le lendemain de mon accouchement, mon amoureux a ramené un body qu’Olivia avait porté et l’avait laissé à disposition de Kinette pour qu’elle puisse le sentir et reconnaitre l’odeur. Nous sommes rentrées à la maison et tout s’est bien passé pendant plusieurs mois. Kinette s’approchait peu du berceau ou du transat lorsqu’Olivia était dedans. Par contre, elle squattait dedans la nuit quand la place était libre et ça ne ma plaisait guère d’ailleurs! On ne touche pas aux affaires de mon bébé d’amour ou c’est moi qui griffe… Parfois, elle venait, la sentait rapidement et repartait. Olivia aimait beaucoup Kinette même à 5 – 6 mois, ça se voyait. Elle la suivait des yeux, tentait de la toucher.

img_4954Et un jour, Olivia a commencé le 4 pattes! Elle essayait de l’attraper, elle lui « courait » après. Elle n’aurait jamais réussi mais forcément, Kinette a été stressée par cette débauche d’amour! 🙂 Il a fallu qu’on achète un diffuseur de phéromones pour la calmer. On était très vigilant quand Olivia s’approchait de la chatte. Je n’avais aucune confiance! Puis les choses se sont tassées tranquillement.

Kinette doit finalement s’adapter à chaque changement dans le comportement d’Olivia qui grandit (comme nous quoi…) : quand elle a marché, quand elle est devenu plus rapide, quand elle a eu envie de l’attraper, quand elle passe son temps à crier de joie quand elle l’aperçoit, quand elle lui crie dessus parce qu’elle ne veut pas que Kinette s’approche de son doudou, etc, etc!

C’est vrai que, pour Olivia,  j’aurais préféré que Kinette soit gentille et câline, pour lui faire des papouilles! Mais c’est ainsi, Kinette est comme elle est et Olivia l’adore malgré tout.  Il n’y  a donc pas que du négatif chez Kinette.

Alors, le positif?

Oui, oui, oui, j’avoue! Il y a des côtés sympa chez Kinette. Je vois bien qu’il y a des moments où j’apprécie sa compagnie! Par exemple, lorsque l’on regarde la télé le soir et qu’elle vient avec nous. Le peu de fois où elle choisit mes genoux plutôt que ceux de son maître, je suis toute contente (même si je ne le montre pas, hihihi!) Et c’est plutôt agréable de l’avoir sur soi, c’est chaud, c’est doux et le ronronnement est apaisant. C’est un peu comme un bébé, le ronron en plus. 🙂 (dixit l’amoureux!)

img_4964Pour illustrer cet article, il a fallu que je la prenne en photo. Je me suis rendue compte que le fait de s’intéresser à elle, de davantage interagir avec elle l’a poussé a venir plus spontanément vers nous. Et j’ai trouvé ça chouette!

Je me souviens aussi que dans notre premier appartement, elle pouvait enfin sortir. J’étais contente pour elle, qu’elle puisse vivre sa vie de chat à l’extérieur. Tout un monde excitant, effrayant et inconnu s’offrait à elle. Les premières fois où elle s’aventurait dehors, elle était méfiante, curieuse et perdue en même temps. Le jardinet ne faisait que 20m² mais elle n’est jamais passée par dessus le grillage. Elle restait devant, très longtemps, à observer et rentrait en courant comme une furie lorsqu’une voiture passait.

img_4840Elle en a accompli du chemin depuis. A  La Glacerie, notre maison se situe dans un grand lotissement. Il y a énormément de chats aux alentours et Kinette a du conquérir son territoire, en quelque sorte. Elle est rentrée deux fois, légèrement blessée. J’ai réalisé que j’étais inquiète et fière d’elle aussi parce qu’elle se défendait! Il y a 4 ans de cela, elle n’aurait pas été victorieuse.

Et voui, je l’apprécie plus que je veux bien le dire! Il m’a fallu du temps mais c’est vrai qu’elle fait partie de notre famille maintenant. Si elle n’était pas là, ça ne serait pas pareil. Je pense également à Olivia qui voit Kinette comme son chat. La priver du bonheur d’avoir un animal de compagnie m’est inconcevable!

Ne culpabilisons pas de ne pas aimer les chats (ou tout autre animal d’ailleurs). L’important, c’est de les respecter, de les protéger aussi et de leur faire une place même si on n’en a pas trop envie, ni  vraiment le choix. Donc, pour résumer, je n’aime toujours pas les chats mais pour Kinette, la vieille carne, je fais une exception! 😉 Elle, je l’aime bien.

Si vous aussi, vous avez vécu une histoire similaire avec un animal, racontez-nous tout ça dans les commentaires juste en dessous!

Bonne semaine à tous!

img_4962

Publicités

14 réflexions au sujet de « J’aime pas les chats mais… »

  1. Ton histoire avec le chat de Monsieur me fait trop penser à moi. J’adore les animaux à l’inverse de toi. J’ai eu une tortue, poisson rouge, un chien, 2 cochons d’inde, une 12 éne de lapins (je leur avais fait faire des bébés). Et pour finir un petit chat… ma petite « minette » que j’ai toujours (tout les autres sont mouru). C’est une chatte très très peureuse, sauvage et qui se laisse pas approcher… sauf par moi. Quand j’ai emménagé avec Monsieur dans son appartement, petite « minette » ne pouvait pas venir car il y avait « ptit chat » enfin gros sac parce qu’il est loin d’être petit ( le même chat que dans la pub feu vert). Bref « ptit chat » m’a acceuilli également en crachant… merveilleux. J’ai pris sa haine envers moi comme un défi de le faire changer de comportement…
    Monsieur vivait en appartement près d’une grande route et pour moi c’etait pas possible de ramener « minette » qui passait ses journées dehors dans la « campagne ». Bref elle connaisait pas les voitures.
    Du coup nouvelle habitation avec grand jardin pour minette… et ptit chat ! Je crois qu’il m’a adoré à partir de ce moment là et que moi je l’aurai tué ! Il a pris la facheuse habitude de miauler pour demander à aller dehors… mais a n’importe quel heure. Le plus souvent entre 3h et 5h du mat’ évidement. Bref la cohabitation entre ptit chat et moi c’est pas l’extase… idem pour minette qui lui crache copieusement dessus chaque fois qu’il s’approche.
    Avec l’arrivé de bébé dans quelques semaines j’espère que cela va bien se passer car entre minette qui est très jalouse/collante avec moi et ptit chat qui crache, lui sur tout les bipèdes âgés de moins de 12 ans je pense que la cohabitation va prendre un nouveau virage pour tout le monde ! Cela va être rock and roll.
    Voilà mon histoire (passionnante) avec mes 2 chats, et encore une fois j’adore lire tes articles. Bises

    J'aime

  2. Tout pareil, je ne suis pas l’amie des chats, ces animaux me stressent car je les trouve imprévisibles pour autant ça ne m’a empêché de sauver un chat quand j’étais gamine chez mes parents (pauvre petite bête toute maigre, avec des traces de brûlures de cigarettes, je l’ai nourri et elle n’est plus jamais partie et nous a même fait des bébés mais malgré le fait d’en avoir eu plusieurs chez mes parents je n’ai jamais réussi à me déstresser en présence de chats, peut-être est-ce dû au fait que j’y sois allergique, je ne sais pas…donc tout ça pour te dire que je comprends entièrement ton ressenti !

    J'aime

  3. moi tout le contraire j’adore les chats car j’en aie deja eue une ecaille de tortue mais helas elle est chez les anges donc j’ai decider de reprendre une autre ecaille avec mon cheri lui aime les chien mais le probleme kushina elle s’appele ainsi a choisit mon mari mais je vais vous choque je suis malheureuse car elle ne reste pas avec moi je ne comprend pas elle vient juste pour que je lui donne a mange que je lui donne a boire mon cheri travail il la voit le soir donc aller comprendre pourquoi kushina a choisit mon cheri mais pas moi qui adore les chats

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s